8 astuces pour réussir la négociation d’une augmentation de salaire

Négocier une augmentation de salaire ? Cela s’avère compliqué, très compliqué ! Voici 8 astuces vous aidant si vous envisagez de demander une augmentation.

1 – Préparez-vous minutieusement

Avant toute chose, il faut se préparer minutieusement lorsqu’on souhaite négocier une augmentation salariale. Préparez vos arguments et surtout, anticipez la réponse (et notamment l’objection) de votre manager. Concernant les arguments, plutôt que de parler de l’inflation et de vos problèmes personnels, parlez de votre performance et de tous ces petits plus que vous avez apporté à votre entreprise (projet réussi, objectifs atteints, contributions aux réductions des charges, etc.). La question « pourquoi je mérite une augmentation » vous aidera dans votre recherche d’arguments.

2- Prenez en compte du prix du marché …

 Votre demande doit être réaliste. Voilà pourquoi vous devez vous renseigner sur les salaires brut pratiqués dans votre fonction. Bien évidemment, lors de cette étape, vous devez tenir compte du niveau de responsabilité et d’expériences ainsi que de la zone géographique.

3- … et de la situation financière de votre entreprise

Même si vous méritez vraiment une augmentation, il est évident que vous ne pouvez pas viser « très haut » si votre entreprise est en difficulté financière. En tenant compte de la situation réelle de votre entreprise, vous pouvez bien demander.

4- Abordez le sujet au bon moment

Demander une augmentation salariale au moment où tout le monde fait également sa demande ? Ce n’est pas toujours une bonne idée. Il y en est de même si le climat est négatif (baisse de CA, annulation de contrat, etc.) ou si votre relation avec votre manager est assez tendue. Attendez ainsi le moment le plus opportun.

5- Lors de l’entretien : soyez clair et direct

Lors de l’entretien, exprimez clairement votre souhait, sans tourner autour du pot. Regardez votre employeur directement dans les yeux et lorsque vous devez avancer vos arguments, parlez en toute confiance. Retenez toujours ceci « qui ne tente rien n’a rien » !

6- Abordez la contrepartie

En plus de demander une augmentation, montrez à votre supérieur que vous souhaitez vous impliquer davantage dans votre travail. Vous verrez, cela peut changer tout ! Il vous est possible par exemple d’affirmer que vous être prêt à des tâches plus complexes ou encore à plus de responsabilités. Bref, montrez qu’avec l’augmentation, toutes les parties sont gagnantes.

7- Disposez toujours d’une « MESORE »

Parce qu’il s’agit d’une négociation, vous devez penser à un MESORE (Meilleure SOlution de Rechange). Disons par exemple que vous avez demandé une augmentation de 7.000 euros et que votre employeur a refusé votre demande. Au lieu de partir sans rien proposer, proposez une autre alternative (par exemple une augmentation de 3 000 euros associée à quelques jours de congé de plus). Si votre patron refuse toujours, négociez un bonus sur vos compétences et vos expériences.

8- Soyez compréhensif

Si votre patron vous affirme que votre demande est acceptable, mais qu’il ne peut pas vous satisfaire immédiatement, demandez-lui les raisons et surtout, évitez de faire un chantage (du genre « je me demande si je dois encore rester »). La meilleure solution est de déterminer avec lui un délai exact pour la mise en place de votre augmentation.

office-227168_1920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.