Comment devenir auto-entrepreneur ?

Un statut fort intéressant pour tous ceux qui souhaitent tester une idée d’entreprise, l’auto-entrepreneur ouvre la voie à de nombreux avantages. Il s’agit en effet d’une solution simple à mettre en œuvre et qui bénéficie en plus d’un régime fiscal très attrayant. Toutefois, bien qu’il soit aussi accessible, on n’y accède pas n’importe comment. Outre les différentes qualités à acquérir pour un auto-entrepreneur, des conditions et des formalités doivent également être respectées. Voyons tout cela de plus près avec le développement qui suit.

Les qualités que doit avoir un futur auto-entrepreneur

On ne devient pas auto-entrepreneur n’importe comment. Il existe des qualités que l’on doit nécessairement disposer pour être efficace et productif. En voici quelques-unes :

  • Un sens développé de l’écoute : c’est indispensable pour tout chef d’entreprise. Il doit toujours être à l’écoute des autres et profiter de leurs feedbacks pour prendre les bonnes décisions.
  • Une bonne capacité de prise de décision : il s’agit d’une qualité essentielle pour un entrepreneur. La survie et l’efficacité de l’entreprise dépendent avant tout des décisions que le chef va prendre.
  • Le sens du détail : il faut s’intéresser à tout, même aux moindres détails. C’est ce qui permettra au chef d’entreprise de prévoir les choses et de prendre les décisions à temps.
  • Un esprit créatif : la créativité est l’une des principales qualités qui pourront aider un auto-entrepreneur à développer ses activités. Cette qualité lui permettra en effet de se démarquer de la concurrence et séduire des clients.
  • La détermination : cette dernière qualité est très importante. En tant qu’auto-entrepreneur, on ne doit pas avoir peur des défis et tout entreprendre pour atteindre les objectifs posés par le projet, et ce, quelles que soient les difficultés.

Si vous pensez ne pas avoir une de ces qualités, il vous est toujours possible de les cultiver et de les acquérir. Vous pourrez ainsi devenir un bon auto-entrepreneur.

entrepreneur-593357_1920

Les conditions et formalités à respecter pour devenir auto-entrepreneur

Pour commencer, le statut d’auto-entrepreneur est ouvert à tous qu’il soit étudiant, fonctionnaire, salarié, retraité, etc. De même, de nombreuses activités sont accessibles (artisanales, commerciales, etc.). Toutefois, avant de s’y lancer, il faudra encore s’aligner à certaines conditions et formalités :

  • La déclaration: c’est l’étape la plus importante. Tous ceux qui veulent adopter le régime d’auto-entrepreneur doivent avant tout se déclarer et déclarer leurs activités. La déclaration se fait notamment auprès d’un centre de formalités des entreprises. Néanmoins, elle peut s’opérer plus facilement à travers le site du portail officiel des auto-entrepreneurs ou encore celui du Guichet Entreprises.
  • L’immatriculation au RM ou au RCS: l’inscription au répertoire des métiers ou au registre du commerce et des sociétés est également une obligation à laquelle doit se soumettre chaque entrepreneur. Elle concerne plus précisément ceux qui désirent s’adonner à une activité artisanale ou commerciale.
  • Le respect du plafonnement du chiffre d’affaires: comme l’auto-entreprise est soumise au même régime fiscal que la micro-entreprise, le plafond annuel du chiffre d’affaires est fixé à 32 900 euros pour les prestations de services et 82 200 euros pour les activités d’achat/revente.
  • Le respect des obligations fiscales: pour que le titre d’auto-entrepreneur soit maintenu, tout intéressé se doit de faire une déclaration de leur chiffre d’affaires à chaque fin de mois ou fin de trimestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.