Hôtesse de l’air : un métier hors du commun

S’il y a un métier  qui séduit   et  suscite la vocation de plusieurs  jeunes femmes,  c’est bien le métier  de hôtesse de l’air.  Décryptage sur cette profession hors du commun.

Une hôtesse de l’air, ça fait quoi exactement ?

Avec les stewards, les hôtesses de l’air constituent ce qu’on appelle PNC (Personnel Naviguant Commercial).

Le rôle d’une hôtesse de l’air est commercial avant tout. Une fois à bord, c’est elle qui se charge de l’accueil et de l’assistance des passagers. Elle s’occupe également de ces derniers (en servant des boissons et repas, en offrant une couverture, etc.), les rassure de temps en temps et mettra tout en œuvre pour leur garantir un confort optimal. Afin de garantir la satisfaction de chacun des clients, elle propose un service personnalisé. Pour y parvenir, elle tient compte du profil de chaque passage (mère de famille avec enfant de bas âge, personne âgée, enfant voyageant seul, personne handicapée, etc.) et anticipe chaque besoin.

Mais le rôle d’une hôtesse de l’air ne se limite pas seulement à l’assistance des passagers. Elle garantit également le bon déroulement du voyage, mais surtout, la sécurité dans l’avion. En plus d’informer les passagers des consignes de sécurité, elle vérifie l’application de ces consignes en question. De même, c’est à elle de vérifier le bon fonctionnement des équipements de sécurité (extincteurs, bouteilles d’oxygène, etc.).Voilà ce qui explique pourquoi elle fait une ronde en cabine.

Des incidents, mais aussi des accidents peuvent survenir au cours du vol. Là encore, une hôtesse de l’air entre en jeu. Face à un passager malade par exemple, elle est tenue de donner les premiers soins (elle se transforme donc en infirmière !). En cas de problème plus grave ou de situation d’urgence, elle a une lourde responsabilité : le sauvetage.

Germanwings_-_Service

Les qualités requises

Une hôtesse de l’air doit posséder plusieurs qualités, aussi indispensables les unes que les autres. En tant que commerciale, elle doit avoir un grand sens du service. Courtoisie, sens de l’écoute, du devoir et de responsabilité, disponibilité et patience sont aussi indispensables. A cela s’ajoutent le courage, le sang-froid, la capacité de s’adapter à toute situation et de résister au stress et à la pression.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le métier requiert une bonne condition physique. En parlant de physique, puisqu’une hôtesse de l’air représente la compagnie aérienne, elle doit être impeccable physiquement. Outre l’acuité visuelle, la capacité en natation est également exigée. Et est-il utile de rappeler qu’une hôtesse de l’air doit maîtriser parfaitement l’anglais ? (d’autres langues étrangères sont les bienvenues).

Un métier qui n’est pas facile certes, mais…

Avec des plannings de vol très irréguliers, les décalages horaires, les changements climatiques, la fatigue, les passagers agaçants, etc., le métier n’est pas toujours facile. A part cela, en passant sa vie en l’air, une hôtesse de l’air se sépare fréquemment de sa famille, ce qui exige une organisation rigoureuse. L’instabilité de la vie privée reste aussi un inconvénient souvent évoqué. Malgré tout cela, le métier reste passionnant puisqu’il permet de voyager beaucoup, de découvrir plusieurs pays et cultures (bref, de jouer le touriste !!!), de côtoyer des VIP et de goûter au  luxe. Côté salaire, même si tout dépend de la compagnie aérienne, il faut avouer que le PNC gagne plus que les autres professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.